Citations

 

Une page du manuscrit de Meslier

Une page du manuscrit de Meslier

Voici quelques citations du Mémoire de Meslier écrit 160 ans avant la révolution française. Pour résumer et  illustrer le cheminement de la pensée de Meslier,  elles sont classées en quatre chapitres, à savoir :

1 – Constatation des inégalités  dans la société

2 – Pour rétablir une justice sociale, il faut abattre la féodalité donc la religion catholique, qui est le soutien du pouvoir et s’en nourrit, par une démonstration purement matérialiste qui prouve que Dieu n’existe pas.

3 – Appeler les peuples opprimés à se révolter

4 – Construire un régime politique de conception égalitariste et communiste.

 

 

 

 

 

 

1 – Inégalités  dans la société

« Un autre abus est cette énorme disproportion que l’on voit partout dans les différents états et conditions des hommes, dont les uns semblent n’être nés que pour dominer tyranniquement sur les autres et pour avoir toujours leurs plaisirs et leurs contentements dans la vie, et les autres, au contraire, semblent n’être nés que pour être des vils, des misérables et malheureux esclaves, et pour gémir toute leur vie dans la peine et la misère. »

« Un autre abus encore et qui est presque universellement reçu et autorisé dans le monde, est l’appropriation particulière que les hommes se font des biens et des richesses de la terre, au lieu qu’ils devraient tous les posséder en commun, et en jouir également en commun. »

« Le vrai péché originel pour les pauvres peuples est de naître, comme ils le font, dans la pauvreté, dans la misère, dans la dépendance et sous la tyrannie des grands. »

 

2 – Abattre le régime féodal donc d’abord abattre la religion catholique, qui le soutient et s’en nourrit, par une démonstration purement matérialiste qui prouve que Dieu n’existe pas.

matérialisme

 « Tout ce qu’il y a de plus beau et de plus admirable dans la nature ne démontre pas tant l’existence d’un Dieu tout-puissant et infiniment parfait, comme le moindre mal démontre qu’il n’y en a point. »

« La matière a d’elle-même son être et son mouvement. »

« Rien ne peut mouvoir la matière que la matière même et, par conséquent, il ne faut point chercher d’autre premier moteur de la matière que la matière même qui se meut d’elle-même. »

« Ce n’est que dans l’être matériel et sensible et dans la modification de l’être matériel et sensible que consiste toute l’essence et toute la nature de tout ce qui est actuellement, de tout ce qui a été, de tout ce qui sera. »

« L’être ne peut avoir été créé, le temps ne peut avoir été créé, pareillement l’étendue ni le lieu ou l’espace ne peuvent avoir été créés et, par conséquent, point de créateur. »

l’Église et le pouvoir

« La religion chrétienne souffre approuve et autorise plusieurs abus qui sont contraires à la justice, à la droite raison, et au bon gouvernement des hommes. »

« Toutes les religions qui sont ou qui ont été dans le monde ne sont et n’ont jamais été que des inventions humaines. »

« Toutes les religions ne sont qu’erreurs, qu’illusion  et imposture…inventées par de fins et rusés politiques…pour tenir plus facilement…le commun des hommes en bride, et faire d’eux tout ce qu’ils voudroient. »

« La religion est une vraie pépinière de fanatiques : c’est véritablement le théâtre où ils jouent le mieux leurs personnages. »

« …la maxime des princes souverains, et de leurs premiers ministres est d’épuiser les peuples, et de les rendre gueux et misérables afin de les rendre plus soumis, et  de les mettre hors d’état de pouvoir entreprendre aucune chose contre leur autorité. »

  3 – Appeler les peuples opprimés à se révolter

« Votre salut est ente vos mains, votre délivrance ne dépendrait que de vous si vous saviez bien vous entendre tous; vous avez tous les moyens et toutes les forces nécessaires pour vous mettre en liberté. »

« Vous serez misérables et malheureux, vous et vos descendants, tant que vous ne possèderez et que vous ne jouirez pas tous en commun des biens de la terre. »

« Unissez-vous donc, peuples, si vous êtes sages ! Unissez-vous tous, si vous avez du cœur, pour vous délivrer de toutes vos misères communes ! »

4 –  Construire un régime politique de conception égalitariste et communiste.

« Tous les hommes sont égaux par la nature, ils ont tous également le droit de vivre et de marcher sur la terre, également droit d’y jouir de leur liberté naturelle et d’avoir part aux biens de la terre en travaillant les uns les autres pour avoir les choses nécessaires et utiles à la vie. »

« Et aussi point d’autre religion parmi vous que celle de la véritable sagesse, et de la probité des mœurs, point d’autre que celle de l’honneur, et de la bienséance, point d’autre que celle de la franchise, et de la générosité du cœur…point d’autre que celle de maintenir la justice, la vérité et l’équité partout… »

« C’est à faire aux plus sages à conduire et à gouverner les autres, c’est à faire à eux à établir de bonnes lois, et à faire des ordonnances qui tendent toujours, au moins suivant l’exigence des temps et des lieux et autres circonstances, à l’avancement et à la conservation du bien public. »

Un appel répété à la révolution

« Unissez vous donc, peuples, si vous êtes sages, unissez vous tous, si vous avez du cœur, pour vous délivrer de toutes vos misères communes, excitez-vous, et encouragez-vous les uns les autres à une si noble, si généreuse, si importante et si glorieuse entreprise que celle-là. »